lifesciences
Innopsys

Recherche

Les produits Innopsys sont parfaitement étudiés pour être utilisés dans toutes les applications basées sur les approches « omiques » sur biopuces, qu’elles soient en glycomique, protéomique ou génomique.

genomique

Les biopuces ont révolutionné les champs d’applications de la génomique. L’utilisation d’ADN ou d’ARN est désormais possible pour définir une signature génomique face à différents stimuli tels que les traitements médicamenteux ou les maladies. Les lames d’expression génique et les lames de miRNA sont utilisées pour identifier les modifications de l’expression de milliers de gènes en une seule fois, alors que les puces Chip-on-Chip sont utilisées pour détecter les sites d’appariement des facteurs de transcription tout au long du génome, comme c’est le cas pour les puces de promoteurs humains.

Les scanners InnoScan sont des instruments adaptés à toutes les applications, pour les lames, basse, moyenne et haute-densité, telles que les puces BAC ou les biopuces oligo. L’InnoScan 710 et l'InnoScan 300 sont adaptés aux puces à une ou deux couleurs. Pour les puces à haute-densité telles que les lames aux formats 8x60K et 4x180K, nous recommandons plutôt l’InnoScan 910 qui assure une résolution (1µm/pixel), une vitesse et une précision optimales associées à une précision sans faille.

glycomics

Les glycans sont des carbohydrates complexes. De la même manière que les protéines, les glycans sont considérés comme les effecteurs finaux de la voie de réponse cellulaire lors d’un stimulus. De plus, les glycans jouent un rôle essentiel dans la communication entre les cellules et dans la reconnaissance cellulaire, à travers le système immunologique. La glycomique est un nouveau champ d’application qui permet de définir la structure et la fonction des glycans ou des carbohydrates dans l’organisme vivant.

Les puces à glycans telles que les puces à lectine sont des outils très utiles pour définir les modifications protéiques induites par les sucres ou les interactions entre les glycans, les protéines, les phospholipides, etc… Les glycans marqués au FITC, sont souvent utilisés comme sondes de détection. L’InnoScan 1100 est l’instrument adéquat pour détecter les FITC et les autres fluorophores excités à 488 nm, tout en détectant également simultanément les voies à 532 et 635 nm.

proteomique

Les protéines sont considérées comme les effecteurs dans la réponse cellulaire suite à un stimulus interne ou externe telle une maladie ou un traitement médicamenteux. L’objectif de la protéomique est de définir les signatures de ces protéines impliquées dans l’adaptation cellulaire ou leurs réactions face à un évènement particulier. Les puces à anticorps sont des outils très utiles pour «étudier la protéomique car ils permettent de définir l’expression protéique ou l’activité protéique en décrivant leurs statuts d’activation (glycosylation, phosphorylation). L’ InnoScan 300 et l’InnoScan 710 sont les instruments idéaux pour les puces à une ou deux couleurs, respectivement.

La technique dite « Reverse Phase Protein » dite RPPA est un outil permettant de valider l’expression de biomarqueurs protéiques sur des cohortes à grande-échelle. Grâce à cette technologie, des centaines d’échantillons sont immobilisés dans un substrat spécifique telle que des lames de nitrocellulose. Les protéines d’intérêt sont ensuite détectées par des anticorps marqués à la fluorescence. L'InnoScan 710-IR a été spécialement conçu pour scanner les tests RPPA à base de nitrocellulose, sa détection infrarouge évite l'auto-fluorescence de la nitrocellulose, ce qui augmente la sensibilité et la plage dynamique.

Les lames peptides à haute densité sont actuellement un outil important en protéomique. Elles permettent de caractériser les sites de reconnaissance des anticorps (cartographie des épitopes) que ce soit dans des conditions normales ou lors d’une infection. Les puces à peptides deuxième génération sont des lames à haute-densité pouvant contenir des milliers de sondes dont la taille est inférieure à 13µm. Pour ce type de lames l’InnoScan 910 et l'InnoScan 1100 sont les instruments ayant la résolution et la gamme dynamique nécessaires pour garantir une qualité et une sécurité dans la lecture des lames peptides haute-densité et ultra-haute densité.

cell and tissue imaging application 600x200

L’évolution cellulaire et la réponse à un stimulus environnemental dépend de l’interaction de plusieurs protéines en même temps. Afin de gérer cette complexité, une approche multiplexée est indispensable. Les puces à cellules (CMA) et les puces à tissus (TMA) permettent de réaliser des tests multiplexés pour l’expression protéique et la localisation de biomarqueurs sur des échantillons de cellules ou de tissus. Ajouté à ce multiplexage, l’imagerie quantitative à haut-débit permet d’obtenir plus de données en moins de temps.

L'InnoScan 1100 est l’outil idéal pour réaliser l’imagerie de CMA et de TMA car il permet à l’utilisateur d’obtenir en une simple lecture, une image très haute qualité de la lame entière. Grâce à sa résolution de 0,5µm/pixel, il est possible d’atteindre un niveau sub-cellulaire d’analyse.

Equipé de trois photomultiplicateurs indépendants pour la détection du signal, l’InnoScan 1100 permet d’obtenir l’identification de manière très sensible de trois biomarqueurs simultanément. Cette grande sensibilité permet ainsi d’analyser de manière quantitative l’expression de biomarqueurs dans un échantillon de tissus ou de cellules.

SIÈGE SOCIAL

Parc d'activités Activestre
31390 Carbonne - FRANCE

CONTACT

Tél. +33 561 971 974
Fax +33 561 971 975